Assurez la sécurité de vos proches grâce aux dispositifs de maintien à domicile

58
Assurez la sécurité de vos proches grâce aux dispositifs de maintien à domicile

Le vieillissement de la population et l’allongement de la durée de vie sont des phénomènes qui posent de nombreux défis pour notre société. Parmi ces enjeux, le maintien à domicile des personnes âgées ou dépendantes est une préoccupation majeure pour beaucoup de familles. En effet, il est essentiel de veiller à la sécurité et au bien-être des seniors tout en leur permettant de conserver leur autonomie. 

Le rôle crucial du service de téléassistance

Le service de téléassistance fait partie intégrante des dispositifs de maintien à domicile. Il permet d’assurer la sécurité des personnes âgées ou fragiles en créant un lien direct avec un centre d’écoute disponible 24h/24 et 7j/7. Grâce à ce système, les seniors peuvent bénéficier d’une prise en charge rapide en cas de chute, de malaise ou de toute autre situation d’urgence.

A voir aussi : Maintenir son activité sociale en tant que senior : astuces et conseils

Le fonctionnement de la téléassistance

La mise en place du service de téléassistance repose sur un dispositif simple : un émetteur portable (médaillon ou bracelet) et un récepteur fixe (installé au domicile). En appuyant sur le bouton d’appel de l’émetteur, la personne âgée entre en contact avec le centre d’écoute qui évalue la situation et prend les mesures nécessaires, par exemple en alertant les secours ou un proche. 

Les équipements favorisant le maintien à domicile

En complément de la téléassistance, il existe une multitude d’équipements destinés à améliorer la sécurité des seniors au sein de leur domicile. En effet, certaines installations peuvent prévenir de nombreux risques et accidents domestiques.

A lire en complément : Les méthodes efficaces pour traiter les troubles du sommeil chez les personnes âgées

L’adaptation du logement

Rendre le domicile plus accessible et sécurisé est essentiel pour assurer le confort et l’autonomie des personnes à mobilité réduite. Ces modifications peuvent inclure l’installation de barres d’appui dans la salle de bain, la pose de revêtements antidérapants sur le sol, la suppression des obstacles et l’aménagement des pièces pour faciliter les déplacements (ex : lit médicalisé, fauteuil roulant, etc.).