Comment traiter une acidose respiratoire ?

1570

Souhaitez-vous connaître les traitements disponibles pour venir à bout d’une acidose respiratoire ? D’abord, sachez que c’est une maladie qui est provoquée par une accumulation du dioxyde carbone. Selon le cas, l’acidose respiratoire est susceptible d’être chronique ou aiguë. Voici comment traiter ce mal.

La ventilation respiratoire adéquate

Lorsque vous souffrez d’une acidose respiratoire, vous pouvez opter pour une ventilation adéquate pour être soulagé. Elle se fait par une intubation endotrachéale ou par une ventilation non invasive. Pour ces cas, il y a des précisions à suivre et une procédure à respecter. Cela dit, il faut faire recours à la revue générale des insuffisances respiratoires.

A lire aussi : Aménagement salle de bain seniors : aides financières et conseils

La ventilation adéquate est en réalité le seul traitement pour régler un cas d’acidose respiratoire. Il faut préciser que l’hypercapnie chronique doit être régulée plusieurs heures afin d’éviter d’autres complications. Il s’agit d’une alcalose posthypercapnique.

Cela est une réaction de la compensation par le bicarbonate. Lors du traitement, il y a une élévation brutale du pH dans votre système nerveux central. Cela crée parfois des convulsions qui sont parfois mortelles. Alors, il faut donc que la compensation en bicarbonate soit sous-jacente afin d’éviter la baisse rapide de la Pco2. Après cela, le potassium ou le chlore seront corrigés en cas de manque.

A lire aussi : Robot assistant ElliQ pour seniors : innovation et autonomie au quotidien

Les causes d’une acidose respiratoire

acidose respiratoire

La pathologie est provoquée par plusieurs facteurs. Certains de ces éléments passent occasionnellement inaperçus. Comme cause de l’acidose respiratoire, vous avez les troubles pulmonaires graves.

Il s’agit de la bronchopneumopathie, d’un asthme sévère ou d’une insuffisance cardiaque. Les troubles cérébraux, neurologiques et même musculaires sont susceptibles d’affecter les fonctions de la respiration. Dans ce cas, ils sont considérés comme les causes du mal.

Lorsque vous faites un abus d’un médicament qui inhibe la fonction respiratoire ou de l’alcool, cela provoque parfois des réactions sur le système respiratoire entraînant ainsi une acidose respiratoire.

Les symptômes d’une acidose respiratoire

L’acidose respiratoire doit être prise en charge rapidement afin d’éviter toute complication. Pour cela, il faut savoir reconnaître les symptômes d’une telle maladie. Les troubles respiratoires sont souvent les symptômes les plus fréquents de ce mal.

En dehors de cela, vous avez des douleurs musculaires qui occasionnent des crampes chez certaines personnes qui souffrent de cette pathologie. Lorsque vous sentez des douleurs abdominales, vous devez vous faire consulter. Aussi, la déshydratation est un signe de ce mal.

Quand vous avez des troubles digestifs ou que vous avez du mal à éliminer votre urine, il faudra penser à aller chez votre médecin. Si une acidose respiratoire n’est pas vite détectée, cela entraîne parfois des signes de gravité comme la perte de connaissance, le coma et même l’effondrement des capacités de l’organisme.

Il faut noter que cette pathologie est sans risque lorsqu’elle est vite détectée et prise en charge dans un milieu hospitalier. Dans le cas échéant, il est possible de faire face à un état de choc.

Les examens médicaux pour diagnostiquer une acidose respiratoire

Si vous soupçonnez une acidose respiratoire, vous devez consulter rapidement un professionnel de la santé pour confirmer le diagnostic. Plusieurs examens médicaux peuvent être nécessaires pour établir avec certitude si vous souffrez ou non d’une acidose respiratoire.

L’analyse du sang est sans aucun doute l’examen médical qui permet de détecter rapidement toute présence d’acidité dans l’organisme. Une simple prise de sang peut aider à déterminer précisément votre pH sanguin et identifier la présence éventuelle d’autres anomalies.

Cet examen consiste à prélever un petit échantillon de sang au niveau des artères afin d’en mesurer le taux en oxygène, en CO2 ainsi que l’acidité corporelle. C’est un moyen très fiable pour diagnostiquer une acidose respiratoire.

Il s’agit ici d’un test indolore réalisé grâce à des électrodes placées sur votre poitrine et vos membres inférieurs. Il permettra, entre autres choses, de vérifier les battements cardiaques ainsi que le rythme cardiaque chez les personnes atteintes par une acidose respiratoire.

D’autres tests complémentaires tels qu’une radiographie pulmonaire ou encore une tomodensitométrie (scanner) peuvent aussi être prescrits selon chaque cas spécifique.

Dès lors que vous ressentez les symptômes évoqués plus haut, il est primordial d’aller consulter un docteur pour bénéficier des examens nécessaires au diagnostic de l’acidose respiratoire. Mieux vaut prévenir que guérir, et cette maxime est tout à fait applicable dans le cas d’une maladie aussi sérieuse que l’acidose respiratoire.

Les traitements médicamenteux pour corriger l’acidose respiratoire

Une fois diagnostiquée, l’acidose respiratoire doit être traitée rapidement et efficacement pour éviter toute complication ultérieure. Le traitement dépendra de la cause sous-jacente et peut inclure des médicaments ainsi que des changements dans le mode de vie.

Les traitements médicamenteux pour corriger l’acidose respiratoire comprennent généralement les bronchodilatateurs, qui sont administrés par inhalation. Ces derniers aident à ouvrir les voies respiratoires en relaxant les muscles autour d’elles • ce qui facilite la respiration chez une personne souffrant d’une acidose respiratoire.

Les corticostéroïdes peuvent aussi être utilisés comme traitement supplémentaire pour réduire l’inflammation pulmonaire causée par une maladie chronique telle que la BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive). Les antibiotiques sont aussi prescrits si une infection est présente.

Il faut souligner que ces traitements ne visent qu’à atténuer les symptômes et à stabiliser temporairement le pH sanguin. Ils ne guérissent pas complètement l’acidose respiratoire, c’est pourquoi chaque individu doit consulter un médecin ou un professionnel de la santé dès l’apparition des symptômes afin d’éviter toute complication ultérieure.