Quel est l’âge idéal pour partir à la retraite ?

1121

L’âge de départ à la retraite est l’une des questions qui suscitent actuellement beaucoup de débats. En effet, les salariés réagissent différemment par rapport à la prochaine réforme qui consiste à prolonger l’âge de départ à la retraite. D’après un sondage, l’âge idéal pour partir à la retraite est variable selon les profils des sondés. Voici les résultats.

L’âge moyen idéal pour partir à la retraite

En moyenne, l’âge idéal pour partir à la retraite selon les Français est de 59 ans 3 mois pour les moins de 35 ans. Pour ce qui en est des 65 ans et plus, ça tourne autour 62 ans 7 mois. Ces déductions sont issues des résultats du sondage de l’IFOP. En effet, l’institut s’est penché sur la question vu l’importance que les pouvoirs publics accordent au sujet.

Lire également : Entretenir sa mémoire et prévenir les troubles cognitifs : les meilleurs conseils à connaître

De façon générale, 73 % de ceux qui ont participé au sondage estiment à 62 ans l’âge idéal pour arrêter leur activité professionnelle. Puis, les 37 % restant sont plutôt favorables à cesser de travailler à 60 ans.

L’âge idéal pour partir à la retraite selon les générations

partir à la retraite

A voir aussi : Optimisez votre temps libre et préparez votre retraite pour en profiter pleinement

Comme cela est mentionné, les résultats ci-dessus sur les perspectives des Français par rapport à la réforme du système de retraite sont globaux. Alors, l’institut de sondage IFOP est allé plus loin en se penchant sur le profil des sondés, précisément sur leur génération.

Ainsi, la majorité des moins de 35 ans (81 %) est d’accord pour un départ à la retraite à 62 ans ou moins. Par contre, seulement 53 % des 65 ans et plus sont de cet avis. Les 47 % restants sont partagés entre un départ à l’âge de 62 ans et 65 ans.

L’âge idéal de départ à la retraite selon la situation géographique

À part le facteur âge, le lieu de résidence influe aussi sur l’opinion des Français par rapport à l’âge optimal pour aller en retraite. En effet, les enquêtes ont révélé que 74 % des salariés des villes comptant plus de 100 000 habitants sont pour un départ à la retraite à 62 ans ou moins. En revanche, dans les grandes villes comme Paris, ce sont 65 % des sondés qui partagent cet avis.

Autrement dit, seulement 13 % des Parisiens plaident pour partir à la retraite à 65 ans contre 7 % dans les autres grandes villes.

L’avantage d’une retraite prolongée

72 % des Français interviewés pensent que l’avancement de l’âge légal pour partir à la retraite permettrait aux actifs d’épargner davantage. Afin de jouir d’un complément de retraite une fois inactif, 35 % des personnes questionnées ont pour intention de souscrire un Plan d’épargne retraite (PER). Les moins de 35 ans et les étudiants souhaitent souscrire ce type d’épargne à un taux plus élevé afin de hausser leur pension de retraite.

Les facteurs à prendre en compte pour choisir son âge de départ à la retraite

Le choix de l’âge idéal pour partir à la retraite dépend de nombreux facteurs. Le premier critère est le montant attendu de sa pension, qui peut varier selon le nombre d’années travaillées ou le salaire perçu tout au long de sa carrière.

Les conditions physiques et mentales du travailleur sont aussi importantes. Les métiers les plus pénibles peuvent imposer une cessation d’activité prématurée afin de ne pas compromettre leur santé.

L’équilibre entre vie professionnelle et personnelle doit être pris en compte dans la réflexion sur l’âge idéal pour partir à la retraite. Si certains souhaitent profiter davantage des loisirs et de leurs proches, d’autres préfèrent poursuivre leur activité professionnelle par passion ou besoin financier.

Il faut prendre une décision quant à son départ en retraite. Effectivement, les opportunités évoluent constamment avec l’avancée technologique et peuvent impacter positivement ou négativement son futur niveau de vie.

Les conséquences financières d’un départ à la retraite anticipé ou tardif

Le choix de l’âge idéal pour partir à la retraite peut avoir un impact significatif sur les finances personnelles du futur retraité. Si le départ en retraite est anticipé, cela entraîne une baisse des revenus immédiate puisque les pensions ne sont pas encore perçues. Chaque année travaillée supplémentaire permet d’augmenter le montant de la pension versée au moment de la cessation d’activité.

Si l’on décide de partir plus tard que l’âge légal, qui varie selon les pays et les situations individuelles (nombre d’enfants élevés, par exemple), il est possible d’obtenir une pension supérieure grâce aux cotisations sociales versées pendant ces années supplémentaires.

Cette stratégie peut se retourner contre ceux qui rencontrent des problèmes de santé ou perdent leur emploi avant leur départ en retraite prévu. Ces personnes peuvent se trouver forcées à prendre une retraite anticipée, avec moins de ressources financières qu’elles ne l’estimaient initialement.

Il faut aussi prendre en compte les différents dispositifs mis en place dans chaque pays pour encourager ou dissuader certains choix concernant le départ à la retraite. Dans certains cas, des pénalités peuvent être appliquées aux travailleurs partis trop tôt, tandis que des bonus sont accordés à ceux ayant poursuivi leur activité professionnelle au-delà de l’âge légal.

Il n’y a donc pas véritablement d’âge idéal pour partir à la retraite, mais plutôt une réflexion personnelle à mener en fonction de ses capacités et motivations.