Comment faire un emprunt à 70 ans ?

1391

Les personnes de troisième âge constituent une couche non négligeable de la société. Il peut arriver que celles-ci décident de faire des emprunts auprès des banques. Pour ce faire, elles doivent prendre certaines précautions. Cet article expose les démarches à suivre pour faire un emprunt à 70 ans.

Faire une demande de crédit personnel

La plupart des personnes âgées ont une situation de vie très stable. Elles sont majoritairement à la retraite, et ont beaucoup de biens à valoir. Suivant cette logique, les institutions financières octroient des crédits personnels à ceux-ci même à 70 ans. Ce prêt est dédié pour la consommation permettant ainsi de financer vos projets.

Lire également : Téléassistance mobile : les avantages pour les seniors

Le crédit personnel octroyé par les banques aux personnes âgées de 70 ans est d’une courte durée. Cela permet aux établissements bancaires d’être soldés à temps. Il faut rappeler que le reste à vivre de l’emprunteur n’est pas significativement affecté par le crédit personnel. Suivant cette logique, les banques considèrent les emprunteurs de 70 ans comme elles considèrent ses autres clients.

Par ailleurs, la seule chose que la banque vérifie est la stabilité de vos avoirs afin de rembourser le crédit à chaque échéance. Ainsi, lorsque vous avez 70 ans, en voulant faire un prêt à la banque, vous devez montrer les preuves de l’existence de vos biens. Ensuite, ces biens doivent valoir le crédit demandé. Lorsque ces conditions sont remplies alors vous pouvez faire votre prêt dans n’importe quelles institutions financières.

Lire également : Quels sont les avantages d’une cohabitation entre séniors ?

Les conditions à remplir pour obtenir un crédit personnel à l’âge de 70 ans ?

Premièrement, les banques ne mettent aucune restriction d’âge sur les demandeurs de crédit à la consommation comme le crédit personnel par exemple. Cela signifie que, quel que soit votre âge vous pouvez faire un emprunt pourvu que vous disposiez des garanties. Toutefois, la banque fait une vérification sur l’âge que vous aurez à la fin du bail. Généralement, le crédit à la consommation pour les personnes âgées doit prendre fin à l’âge de 75 ans.

Par ailleurs, lorsque l’emprunteur présente un état de santé incertain, la banque peut fixer un TAEG (taux annuel effectif global) élevé.  De même, il est important de savoir que le crédit personnel n’exige pas de justificatifs pour être utilisé. Dans ce sens, vous pouvez financer tous les projets que vous désirez une fois que le crédit est accordé.

Dans certaines circonstances, les revenus de l’emprunteur ne lui permettent pas de solliciter un prêt personnel. Dans ce cas, vous pouvez demander des prêts sociaux octroyés par la CAF (caisse d’allocation familiale). Ainsi, vous avez la possibilité d’emprunter entre 800 € et 1000 € en moyenne à un taux de 0 à 1 %. Il faut noter que certaines banques exigent une assurance emprunteur à un coût élevé en fonction de votre état de santé. Cette assurance est une garantie pour la banque afin de récupérer les fonds après votre décès.

Comment obtenir un prêt personnel après 70 ans ? 

Nous venons de vous le dire, si vous vous engagez à rembourser l’intégralité de votre crédit avant d’atteindre 75 ans, vous pouvez obtenir un prêt personnel. Néanmoins, cela reste plus facile si vous empruntez avec un coemprunteur plus jeune que vous. Mais comment vous assurer de trouver un crédit qui soit avantageux au niveau des taux ? Aucun sénior n’a envie de payer le taux fort, même en ayant dépassé les 70 ans. 

Dans un premier temps, nous vous conseillons de faire une simulation de crédit personnel, dans le but de vous assurer que votre projet peut se réaliser. Si vous avez besoin de plus d’informations sur cette étape, vous en saurez plus avec cet article sur le pret personnel et les outils de simulation accessibles gratuitement en ligne. Si vous n’avez pas la capacité financière d’emprunter, vous serez ainsi fixé. Maintenant, cela ne vous empêche pas d’essayer d’apporter des améliorations à votre dossier pour obtenir une réponse favorable. Vous pouvez également avoir recours à un courtier, pour vous donner toutes les chances de réaliser votre projet. Ce dernier pourra appuyer votre demande auprès des banques. 

Dans le cas où vous pouvez vous permettre d’emprunter parce que vous êtes en dessous du taux d’endettement (il est désormais passé à 35%) et que le montant des mensualités est convenable à vos yeux, vous pouvez alors demander des devis. Grâce aux comparateurs de crédits en ligne, vous pouvez obtenir des offres correspondant à votre demande en seulement quelques minutes. Vous aurez besoin d’indiquer une adresse mail. Vous allez évidemment les obtenir gratuitement, comme c’est le cas pour le simulateur. C’est également sans engagement. Vous pourrez alors étudier les différentes offres et voir si vous en retenez une. 

La dernière étape est donc la souscription du prêt personnel. Quel que soit l’âge de la personne qui emprunte, la banque va demander des pièces justificatives. Ce n’est qu’après les avoir étudiées, que vous recevrez une offre de prêt définitive. Là encore, vous êtes libre d’accepter ou non. Vous avez également un délai de rétraction. Il est de 14 jours. En ce qui concerne les documents à transmettre, généralement, il est question de : 

  • une pièce d’identité (carte d’identité ou passeport)
  • un justificatif de domicile récent
  • un RIB
  • les avis d’imposition
  • les tableaux d’amortissement des différents prêts (si vous en remboursez toujours)

Les alternatives au crédit personnel pour emprunter à 70 ans

Si vous avez plus de 70 ans et que vous cherchez à emprunter, le prêt personnel n’est pas la seule solution qui s’offre à vous. Il existe d’autres alternatives pour financer vos projets, même si elles sont moins courantes.

Il y a les prêts hypothécaires. Ils consistent à mettre en garantie un bien immobilier en échange du prêt. Cette option est souvent préférable lorsque l’emprunteur a besoin d’une somme importante, puisque le montant accordé dépendra de la valeur du bien mis en garantie. Les taux pratiqués sur ces prêts sont généralement plus bas que ceux des crédits personnels, mais il faut être conscient qu’il y a un risque lié au fait de mettre son bien immobilier en gage.

Pour ceux qui ne souhaitent pas engager leur patrimoine dans leur demande de crédit, il existe aussi des prêts viagers hypothécaires. Ce type de prêt consiste à céder une partie ou la totalité d’un bien immobilier en échange d’un capital ou encore d’une rente viagère versée jusqu’à votre décès. Le remboursement se fera donc directement après votre mort par la vente du bien cédé.

Dans certains cas particuliers où l’emprunteur possède une assurance-vie suffisamment conséquente, il peut demander une avance sur celle-ci. L’avance consiste alors à obtenir un versement anticipé partiel ou total sans fermer définitivement le contrat. Cela peut être une alternative intéressante pour financer un projet à court terme. Il faut bien s’assurer de connaître toutes les conditions liées à cette avance ainsi que le taux d’intérêt appliqué.

En cas de besoin urgent et temporaire d’argent, les personnes âgées peuvent recourir aux aides sociales. Effectivement, certain(e)s retraité(e)s ne bénéficient pas des aides financières auxquelles ils/elles ont droit, car elles ne sont pas informé(e)s de leur existence ou n’en font pas la demande. Il faut se renseigner auprès des organismes sociaux compétents afin de savoir si leur situation leur donne droit à des aides particulières comme l’Aide Sociale Légale, par exemple.

Même si certains chemins tels que les prêts hypothécaires ou viagers fonctionnent différemment du prêt personnel traditionnel et nécessitent davantage d’étapes administratives, différentes solutions existent bel et bien pour permettre aux seniors ayant plus de 70 ans d’emprunter s’ils en éprouvent le besoin. Ils doivent toutefois être conscients qu’il existe des risques spécifiques liés à ces différents types d’emprunts qui doivent être pris en compte avant toute souscription.

Les précautions à prendre avant de contracter un prêt à un âge avancé

Si vous êtes âgé de plus de 70 ans et que vous envisagez de contracter un prêt, pensez à bien prendre certaines précautions avant toute souscription.

Vérifiez bien votre capacité d’emprunt. À cet âge-là, pensez à bien respecter les réglementations spécifiques liées à l’âge. Les banques peuvent parfois refuser une demande au-delà d’un certain seuil. Effectivement, même si la discrimination fondée sur l’âge n’est pas légale en France, les organismes financiers ont le droit de fixer des règles internes quant à leur politique commerciale tout en respectant la législation relative aux conditions générales du crédit consenti aux consommateurs.

Pour éviter toute mauvaise surprise lorsqu’il sera temps de rembourser le prêt, prenez aussi le temps de lire attentivement toutes les clauses présentes dans les contrats proposés. Le montant final auquel peut s’élever le coût total du crédit (incluant notamment les frais annexes) doit être clairement indiqué dans l’accord conclu entre la banque et l’emprunteur.

Il ne faut pas hésiter à faire appel à un conseiller financier. Il pourra vous orienter vers les solutions de financement les plus adaptées à votre situation et vous aidera dans la lecture des termes et conditions du contrat proposé.

Avant toute souscription d’un prêt personnel, pensez à bien tenir compte d’un bon ou mauvais placement financier qui pourrait impacter négativement votre retraite.