Apa : quel est le montant de votre reste à charge ?

1091

Les personnes âgées de 60 ans au moins bénéficient de ce que nous appelons APA. Entendez, Allocation Personnalisée d’Autonomie. Si vous n’avez jamais pu cerner cette notion, laissez-nous vous en parler dans cet article. Aussi, nous vous aiderons à connaitre le montant lié à votre reste à charge.

Notion d’APA

L’APA est une aide financière accordée par les conseils départementaux, aux personnes âgées de 60 ans et plus. Et ce, en situation de dépendance ou qui éprouvent des difficultés à effectuer les actes simples du quotidien. Concrètement, l’APA vise à prévenir la perte d’autonomie. Pour bénéficier de l’APA, le bénéficiaire doit être âgé de 60 ans au minimum. Ensuite, il doit résider en France. Enfin, le GIR est pris en compte. Ce dernier n’est rien d’autre que l’évaluation de votre niveau de dépendance. Il existe cependant 6 niveaux de GIR. Toutefois, le niveau de GIR requis est de 1 à 4. Tout en sachant que le niveau 1 est le niveau le plus important.

A voir aussi : Les activités de services à la personne et comment y recourir

Quelles sont les prestations prises en charge par l’APA ?

En maison de retraite, l’APA permet de régler le tarif dépendance facturé par l’établissement. Et ce, afin d’améliorer la prise en charge et l’accompagnement de la perte d’autonomie. Par conséquent l’APA permet d’améliorer le quotidien des résidents. Dans le cadre d’un maintien à domicile, l’APA finance les travaux d’aménagement du logement et les équipements (fauteuils roulants, etc). Aussi, il finance un service de portage de repas. Cependant, il existe un pourcentage qui reste à la charge du bénéficiaire.

Lire également : Maintenir sa santé mentale après la retraite : Guide pratique pour un bien-être quotidien

Quel montant reste à la charge du bénéficiaire de l’APA ?

Ce montant est encore appelé reste à charge. Aussi, il désigne ce qui reste à payer après le remboursement de la sécurité sociale et de la mutuelle. De plus, il est fonction du montant des ressources du bénéficiaire et de celui de son plan d’aide. Ainsi, le tableau ci-dessous vous permet de déterminer le montant du reste à charge.

Type d’APA Statut du bénéficiaire
Seul Marié, pacsé, ou en concubinage
APA à domicile –       Ressources mensuelles ≤ 816,65 €. Le bénéficiaire ne supporte aucune part ;

–       Ressources mensuelles comprises entre 816,65 et 3007,51 . Le bénéficiaire supporte une variation progressive de 0% et 90% du montant de son plan d’aide

Ressources mensuelles > 3007,51 . Le montant du reste à charge équivaut à 90% du montant de son plan d’aide utilisé

APA en établissement –       Ressources mensuelles ≤ 2489,37 €. Le tarif dépendance s’applique pour les GIR 5 et 6 ;

–       Ressources mensuelles comprises entre 2489,37 € et 3829,79 . Le reste à charge = [tarif dépendance pour les GIR 5 et 6 + ((Tarif dépendance de votre GIR – Tarif dépendance des GIR 5 et 6)*0% à 80%)]

–          Ressources mensuelles > 3829,79 . Le reste à charge = [tarif dépendance pour les GIR 5 et 6 + ((tarif dépendance de votre GIR – Tarif dépendance des GIR 5 et 6)* 80%)]

 

Comment bénéficier de l’APA ?

Maintenant que vous connaissez le montant de votre reste à charge, pensez à bien savoir comment bénéficier de l’APA. Pour pouvoir en faire la demande, vous devez être âgé(e) d’au moins 60 ans et rencontrer des difficultés liées à l’autonomie. Cette aide est aussi accordée aux personnes atteintes de maladies neurodégénératives ou encore celles souffrant d’un handicap.

La demande doit être faite auprès du département dont dépend le demandeur. Il suffit alors de remplir un dossier comprenant, entre autres, les éléments suivants : une évaluation médicale ainsi qu’une évaluation sociale effectuées par un professionnel agréé ; une copie intégrale du livret de famille ; une attestation sur l’honneur certifiant que toutes les informations fournies sont exactes.

Une fois ce dossier complété et envoyé au conseil départemental, vous devrez attendre quelques semaines avant que celui-ci ne désigne un référent qui se rendra chez vous pour finaliser votre plan d’aide personnalisé (PAP), en fonction des besoins spécifiques identifiés lors des évaluations préliminaires.

Sachez aussi qu’en cas d’urgence ou si vos revenus sont très modestes (moins de 833 euros nets/mois), il est possible d’avoir recours à la procédure simplifiée afin d’accélérer la mise en place rapide du plan personnalisé sans avoir besoin d’attendre le passage du référent.

L’APA peut constituer une source non-négligeable dans le processus visant à maintenir son autonomie tout en abordant sereinement ses années dorées. Et pensez à bien connaître les démarches à suivre pour y accéder ainsi que le montant du reste à charge, afin d’être en mesure de prendre une décision éclairée et adaptée à sa situation personnelle.

Comment est calculé le montant de l’APA ?

Maintenant que nous avons vu le montant de l’APA ainsi que son reste à charge, il est temps de s’intéresser au calcul de cette aide. Effectivement, ce dernier dépend d’un certain nombre de critères qui vont permettre aux professionnels en charge du dossier d’évaluer la situation et les besoins spécifiques du bénéficiaire.

Le montant alloué par l’APA va donc varier en fonction notamment :
• Du niveau d’autonomie : L’évaluation médicale et sociale effectuée par un professionnel agréé permettra de mesurer le niveau d’autonomie et la capacité à réaliser certaines activités (manger, se déplacer…). Plus celui-ci sera faible, plus le montant octroyé sera élevé ;
• Du lieu de résidence : Le coût des prestations peut aussi être variable selon votre situation géographique ;

Il faut savoir aussi qu’il existe une distinction entre deux types d’intervenants susceptibles d’intervenir dans la prise en charge : les aides humaines (aide-ménagère…) et les aides techniques (fauteuil roulant…). Chacun des éléments constitutifs du plan personnalisé aura donc un impact sur le coût total pris en compte pour le calcul final.

Pour faire simple, on doit prendre en compte trois paramètres majeurs :
• Le tarif horaire maximum fixé pour chaque service rendu ;
• La durée nécessaire pour assurer ces services auprès du bénéficiaire ;
• Une participation financière obligatoire ou « ticket modérateur » prévue à partir des ressources perçues mensuellement.

Attention cependant, car cette participation financière, qui constitue donc le reste à charge du bénéficiaire de l’APA, ne doit pas dépasser un certain plafond fixé selon les revenus et la situation familiale. Cette participation peut être réduite ou supprimée en fonction des ressources et des charges familiales.

Le montant de l’APA est calculé avec précision afin d’être adapté aux besoins spécifiques de chacun, tout en prenant en compte leur capacité financière. Il s’agit ainsi d’une aide personnalisée permettant une prise en charge optimale pour tous ceux ayant besoin d’un accompagnement dans leur quotidien.